La France s'enfonce dans le socialisme

Publié le par Vae

Le socialisme français, de droite en l'occurrence, continue de bien se porter. Mais le mur s'approche. La destruction programmée de toute notion claire du droit se poursuit avec le droit opposable au logement. opposable devant qui ? La collectivité, l'Etat. C'est-à-dire une abstraction qui ne peut avoir aucun droit ni devoir, n'étant pas dotée du libre arbitre, ni de pensée, encore moyen d'une faculté d'agir. Qui agit ? Qui finance sous la contrainte ? De quels droits légitimes va-t-on priver encore les Français pour satisfaire les communistes des indignes "enfants de don quichotte" ?

Le droit opposable au logement n'est pas seulement un pas de plus vers le communisme. Un tout petit peu de réflexion praxéologique suffit à montrer que ce droit décourage la construction de logements privés et encourage le parasitisme en diminuant le coût de l'imprévoyance et de l'impulsivité. Lorsque que des personnes auront des difficultés de logement, elles n'auront plus qu'à se laisser tomber encore un peu plus bas pour être dans une situation meilleure en bénéficiant de l'assistance publique. Pouvoir tirer systématiquement bénéfice d'une chute volontaire, quelle belle victoire morale ! On peut déjà prévoir que le nombre de mal-logés ne diminuera pas mais augmentera chaque année, du moins si le capitalisme et l'économie de marché, ou ce qu'il en reste, ne sauve pas encore une fois la situation par une croissance suffisante.

le droit opposable : Immoral, destructeur et contre-productif

Publié dans France

Commenter cet article